Où la compagnie, aidée par les loyalistes du Calenardhon, déjoue une tentative de trahison et empêche la garnison d’Angrenost de tomber aux mains de Castamir.

12 Cerveth 1441. Le groupe envoi comme promis à Heruvorn son arbre généalogique. Imrazôr apprend que suit à son attitude son père ne veut plus le voir et l’exclus de la famille. Tous les seigneurs ayant participé au Conseil commencent à lever leurs camps et à repartir chez eux. Un messager vient présenter au groupe une invitation du prince Coratar pour le Conclave de Minas Anor qui clôture les festivités du Conseil du Gondor.

Le groupe s’y rend dans la soirée, sont aussi présent Coratar, Cyriang, Zimrakhil, Curunir, Marach, nouveau responsable du Côr Aran à Minas Anor, Borondir ainsi que Laurin et Indis une de ses amies. Dans la soirée le groupe aperçoit également Alendur discutant avec un homme qui se révèle être Targond. Hors ce dernier est le lieutenant de Caranthir capitaine de la forteresse d’Angrenost toujours aux mains des loyalistes. Il y a de forte chance que celui-ci soit passé à l’ennemi et négocie les modalités de sa trahison avec Alendur gouverneur du Calenardhon.

- N’ayant pas pu parler avec Coratar au cours de la soirée, Menelran décide de quitter la fête en même temps que lui avoir une discussion dans la rue. Coratar confirme la trahison de Targon qui devait prendre contacte avec Eldacar et qui au lieu de cela négocie la reddition de la forteresse avec Alendur. Menelran et Coratar se quittent, mais Menelran s’aperçoit alors qu’ils ont été épiés par un corbeau. Menelran tente alors de faire tomber l’espion dans un traquenard, mais sans succès. Il se lance alors sur sa piste et parvint à la retrouver. Malheureusement, le corbeau est plus coriace que prévu et il a le temps d’appeler à l’aide avant de périr sous les coups de Menelran. La garde est alertée, Menelran est pourchassé mais parvient à quitter la ville in extremis.

13. À l’aube, Menelran retrouve Lisilda et Imrazôr. Le groupe se rend alors compte que le corbeau tué par Menelran été en fait un agent spécialement chargé de les surveiller. L’annonce de sa mort à Marach au cours de la soirée a rendu ce dernier furieux.

- Le départ de Daeron pour Linhir est annoncé. Il sera suivi sous peu par sa fiancée Telerien, une fois les préparatifs du mariage achevés.

- De leurs côtés, Alendur et Targond prennent la route du Calenardhon accompagné d’une vingtaine de mercenaires haradrim. La compagnie se lance dans la même direction, les dépassent discrètement dans la forêt et file à brides abattues vers Calmirië. Il s’agit pour elle d’intercepter Targond avant que celui-ci n’atteigne Angrenost.

14. En traversant la forêt, le groupe aperçoit des formes dans les bois, sans doute des drúedain.

18. Quelques jours plus tard, le groupe croise des loups…

19. …et arrive le lendemain à Calmirië où il s’installe à l’auberge du Taureau et de l’ours, tenu par un certain Vardamavi et sa fille Astrith. Une fois installé, le groupe cherche à entrer en contacte avec des groupes de partisans loyalistes qui pourrait les aider à intercepter Targond. Il commence par rechercher Celegorn un marchand loyaliste connu lors de leur dernier passage à Calmirië. Dans la soirée le groupe rencontre enfin Celegorn qui accepte de les aider et d’organiser une rencontre avec un groupe loyaliste qu’il connaît.

20. Le groupe se rend au rendez-vous fixé et rencontre à l’auberge du Taureau de l’ours un groupe loyaliste dont fait plus ou moins parti Vardamavi lui-même.

21. Le lendemain le groupe est discrètement approché par Astrith qui leur déconseille d’organiser leur coup avec le groupe de la nuit précédente qui est selon elle peu efficace et surtout peu discret. Elle se charge alors de les mettre en contact direct avec le groupe de l’Aspic Vert, plus sérieux et bien mieux organisé : un rendez-vous fixé pour le lendemain.

22. Guidée dans la nuit à travers la forêt par Astrith, la compagnie fait la rencontre de cinq membres du groupe de l’Aspic Vert et met au point un plan avec eux. En journée, toujours guidé par Astrith, le groupe part pour une planque non loin du lieu choisi pour intercepter Targond et ses hommes. À cette occasion Astrith se révèle être l’Aspic Vert en personne.

29. Après six jours de repos consacré au repos à la pèche et à l’herborisme, Astrith revient annonçant qu’Alendur et Targond sont arrivés le jour précédent à Calmirië : l’embuscade aura lieu demain.

30. La compagnie et Astrith se rendent sur les lieux de l’embuscade et disposent les troupes. Targond et ses hommes sont au rendez-vous et l’embuscade est un succès total, Targond est tué et ses hommes éliminés ou capturés. Le groupe décide de partir aussitôt pour Angrenost pour avertir Caranthir.


Úrui

1. La compagnie passe à Dunlostir en début d’après-midi et arrive à un pont, ce dernier étant bien gardé, elle passe le fleuve un peu plus loin à gué.

2. Le secteur étant trop surveillé, la compagnie rebrousse chemin, retourne à Dunlostir en emprunte un autre pont. Puis coupant par la plaine elle arrive en milieu d’après-midi sur une nouvelle route.

3. La compagnie arrivée aux limites de la forêt de Fangorn et dans la soirée attend le pied de la montagne.

4. Le groupe et contraint d’abandonner ses chevaux et de poursuive à pied l’ascension de la montagne. Un premier col est franchi et la compagnie installe un premier campement dans la montagne.

5. Après avoir redescendu la montagne, le groupe attend vers midi la route menant à Angrenost qui est désormais en vue. Le groupe campe dans la plaine.

6. Après avoir été intercepté par une patrouille loyaliste, la compagnie est escortée jusqu’à la forteresse d’Angrenost où elle arrive en début d’après-midi. Elle est alors rapidement menée devant son gouverneur Caranthir. La compagnie lui expose la trahison de la mort de son lieutenant Targond et lui donne des nouvelles de l’extérieur. Lisilda faisant connaître sa qualité d’argondir en profite pour obtenir l’autorisation d’utiliser le palantír.


top