Où la compagnie parvient à force d’intrigues et de machinations à restaurer la légitimité d’Aradan,
à préserver l’héritage d’Estel de Morthond, à favoriser la victoire de la Faction de la mer, à mettre
définitivement hors d’état de nuire la traître Cirator et à obtenir la clémence pour les réfugiés d’Osgiliath.

1 Cerveth 1441. Löendë. En ce jour qui marque l’ouverture officielle du Conseil du Gondor, les seigneurs de tout le royaume ont afflué à Minas Anor s’installant dans la ville ou dans des campements alentour. Lisilda, Imrazôr et Menelran remettent alors Estel, désormais saine d’esprit, à Mordulin et Aradan qui se chargent de la préparer pour son audition devant le Conseil du Gondor. Les cérémonies débutent par l’arrivée du roi, suivi de son cortège, qui est accueilli dans la ville par le sage Curunir.

- La compagnie apprend rapidement qu’une rafle a eu lieu il y a une semaine à Osgiliath et que de nombreux chefs loyalistes ont été arrêtés. Malwen a préféré se suicider plutôt que de se rendre, Finondir et Tulion ont été torturés puis pendus, Laegnir et Caelen sont en fuite. En fin d’après-midi, la compagnie prend le chemin d’Osgiliath où elle rencontre Parmendil qui la met au fait des derniers développements.


Cerveth

1. La compagnie charge Nimrod et Ritva de retrouver la trace de Cirator qui a lui aussi disparu. En plus de la rafle il semble que Finondir ait parlé sous la torture ce qui a permis au Côr Aran de procéder à de nombreuses arrestations dans le milieu du Calenardhon. La compagnie rencontre Laegnir qui est caché dans une tombe par Parmendil. Caelen et les gens de Lossanarch sont toujours sous l’influence de Cirator et ils semblent n’avoir pas renoncé à leurs projets d’insurrection, malgré Laurendir le seigneur de Lossanarch qui a contribué à calmer le jeu. Selon les informations glanées par Nimrod, Cirator a été vu dans le quartier général du Côr Aran à Osgiliath. La compagnie décide de rencontrer Teren un vieux sage de Lossanarch respecté et écouté.

- Après l’entrevue avec Teren, la compagnie apprend de Ritva que Cirator se cache dans le quartier de Lossanarch. Plus tard dans la soirée, Nimrod et Ritva alertent la compagnie, car ils ont localisé l’endroit par lequel Cirator sort du quartier de Lossanarch. Après l’avoir attendu en planque et l’avoir discrètement suivi, la compagnie découvre que Cirator se rend en fait du quartier de Lossanarch au palais de Calimon. Tard dans la soirée la compagnie prend la route pour Minas Anor.

- Pendant ce temps, au cours de la journée à Minas Anor, l’ordre du jour du Conseil a été annoncé par Morlaen qui présidait la séance.

2. Le lendemain, le Conseil débat de la nomination des différents rapporteurs :
- Le 4, Daeron est désigné pour présenter la question relative à Belfalas et à la légitimité d’Aradan à hériter du titre d’Ernil. Daeron doit également présenter la question relative à Morthond et son devenir, que ce soit le problème de la capacité d’Estel à hériter ou celui des modalités de la régence. Toujours le 4, Calimon est désigné pour la proposition de transfère des tombes d’Osgiliath. Imrazôr est pour sa part convoqué tout comme Parmendil pour témoigner dans ce dossier.
- Le 6, Calimon est désigné pour présenter la proposition d’interdiction du jour du Souvenir. C’est aussi lui qui doit présenter la question de la clémence vis-à-vis des réfugiés de Lossanarch, malgré les protestations de Laurendir. Le même jour Castarion doit également présenter le projet de transfère de la capitale, malgré l’hostilité marquée de Laurendir.
- Le 8, Tarken est désigné pour présenter le problème que posent les mercenaires dans le Nord. Le même jour Daeron était pressenti pour présenter l’opportunité de l’expédition dans le Sud, mais sur intervention de Duranil, c’est Aradan qui est désigné à sa place.

- De son côté, la compagnie retrouve Mordulin à la Maison de guérison. Ils ont la surprise d’y trouver Aeros, le second de Maglor. Il a été capturé par le Côr Aran et torturé. Il est pourtant parvenu à s’enfuir, mais a été blessé par une flèche haradrim empoisonnée. Il les charge de rencontrer Coratar, qui joue un double jeu et soutient en fait toujours Eldacar. Il leur donne la liste de ceux dont les voix conteront au conseil : Castamir, Castaher, Castarion, Morlaen, Caramir, Calimon, Elendin, Telemnar, Aradan, Daeron, Laurendir, Tarken, Menelmir, et peut-être Mordulin, Mûrabeth, Zimrakhil, Curunir et Parmendil.

- La compagnie demande alors à Mordulin de contacter Laurendir au sujet du risque d’insurrection à Osgiliath. Elle demande également à Aradan un laissé passer pour le septième niveau de la ville, et l’obtient sans difficulté.

- L’après-midi, le Conseil se poursuit. Dans les couloirs les conversations et les négociations sont animées. Des petits groupes se forment, les membres de la compagnie peuvent apercevoir, Daeron tenter de convaincre Aradan, Zimrakhil et Morlaen (qui a demandé pour lui-même la régence de Morthond) qui eux semblent sur la même longueur d’onde, Heruvorn et Telemnar qui agacent Menelmir, Tarken et Curunir discuter, etc. Rapidement des propositions d’alliance se dessinent.

- En fin d’après-midi le groupe se retrouve avec Aradan, hors de Minas Anor dans le campement des troupes de Belfalas, pour discuter de la situation. Aradan apprend aux membres de la compagnie que Daeron lui a proposé le soutien de la Faction de la terre dans le vote relatif à son titre de seigneur de Belfalas contre son appui pour que lui-même obtienne la régence de Morthond en lieu et place de Morlaen. Lors du vote à venir, Aradan a besoin de soutien. En effet, sur les 110 voix du conseil, il ne compte pas plus de 30 voix pour le soutenir. Il faut donc obtenir le soutien de la Faction de la terre ou de celle de la Mer.

- Pour éviter de voir la régence de Morthond tomber aux mains des plus fanatiques du clan de Castamir et obtenir également le soutien d’une des factions pour le vote sur le titre d’Aradan, la compagnie propose à Aradan une alliance avec Duranil et la Faction de la mer. Cette alliance aurait de nombreux avantages. Elle assurerait Aradan d’un vote favorable en échange de son soutien à l’expédition dans le Sud. Ensuite elle permettrait d’éviter que la régence de Morthond ne soit confiée à Morlaen et d’en faire bénéficier Duranil qui semble plus modéré.

- De retour en ville le groupe se rend à la Maison de guérison où elle retrouve Aeros, toujours malade, pour lui faire le point de la situation.

- Le groupe profite alors de l’entremise de Mordulin pour demander à Laurendir, hir de Lossanarch, de rencontrer les notables d’Osgiliath afin d’éviter le soulèvement sans espoir de la ville.

- Grâce aux informations recueillies sur Heruvorn, le groupe lui fait remettre secrètement une lettre anonyme dans laquelle il est menacé de voir révélée son ascendance nortmen s’il ne vote pas dans le sens indiqué, d’autres instructions doivent lui être transmises plus tard.

- Le groupe contacte Duranil et lui expose sa proposition d’alliance. Duranil y est naturellement favorable, elle permettrait à la Faction de la mer de triompher et lui permettrait à titre personnel de sortir de son rôle mineur de gardien de Tolfalas. Le groupe organise alors une entrevue entre Aradan et Duranil. Il y apprend que Duranil a reçu de Telerien la lettre compromettant Daeron et Mûrabeth dans l’assassinat. Duranil accepte de transmettre la proposition aux autres membres de sa faction.

3. La compagnie décide d’abord d’envoyer un nouveau courrier à Heruvorn dans lequel il lui est ordonné de voter dans le même sens que la Faction de la mer sur tous les sujets.

- En début de matinée, la compagnie rencontre Aradan pour faire un point de la situation. Puis, après être monté au septième niveau de la ville, dans le palais où se déroule le Conseil, le groupe tente d’espionner quelques discussions de couloir. Différents groupes se sont formés : Heruvorn et Morlaen, Aradan et Menelmir, Coratar et Cyriang, etc. Caramir et Calimon sont également en grandes discussions, Calimon semble en colère contre Caramir et parle de trouble et de « Cirator », Caramir semble d’ailleurs tiquer sur ce dernier nom.

- À midi, l’alliance entre Aradan et la Faction de la mer semble en bonne voie, Aradan discute même avec Morlaen. Un peu plus tard, devant le Conseil, le Côr Aran fait le compte rendu des événements survenus à Lond Ernil dans un sens favorable à Aradan.

- Duranil propose au groupe de se joindre à lui pour le repas de midi. Le groupe accepte et se retrouve à table avec Duranil et Alendur. Il apprend qu’Alendur connaît bien le Lointain Harad et y a servi de nombreuses années.

- En début d’après-midi les discutions reprennent entre Zimrakhil et Mûrabeth, Coratar et Laurendir, Heruvorn, Telemnar et Daeron. Les membres de la compagnie aperçoivent également un groupe constitué de Castaher, Alendur, Tarken et un autre homme en grande discussion. Lisilda reconnaît ce dernier : il s’agit de Targond le lieutenant de Carenthir, le capitaine de la garnison d’Angrenost qui est restée loyale à Eldacar. Une trahison est à l’œuvre…

- Lisilda réussit à contacter Coratar et grâce à son sceau d’ambassadeur du roi Eldacar, Coratar accepte de lui donner rendez-vous dans la soirée à la Maison Gaen.

- Le groupe rencontre alors Parmendil qui arrive d’Osgiliath et qui doit témoigner dans l’affaire du pillage des tombes. Il apprend au groupe que la révolte est imminente chez les gens de Lossanarch. Face à l’imminence de l’insurrection, le groupe demande à Mordulin de contacter Laurendir pour qu’ils se déplacent ensemble à Osgiliath et tentent d’éviter le bain de sang. Mordulin, Laurendir et la compagnie se retrouvent en fin d’après-midi et conviennent de se rendre à Osgiliath le surlendemain. De son côté Laurendir va demander à Calimon un entretien.

- Le soir venu, le petit groupe se rend à la Maison Gaen pour y rencontrer Coratar. La Maison Gaen, sous des apparences honorables, est en fait une des rares maisons closes de Minas Anor, réservée de fait aux habitants les plus fortunés. Le groupe finit par y retrouver Coratar à part dans un salon privé. Ils y font le point de la situation des votes à venir et de l’attitude à tenir. La compagnie prévient Coratar de la trahison probable qui se prépare à Angrenost. Coratar indique qu’il tentera de prévenir Caranthir, le capitaine de la garnison grâce au palantír. La compagnie apprend qu’Amlaith et son groupe la Cabale ont été arrêtés et exécutés. Coratar avait un informateur au sein de ce réseau, un dénommé Faramir. Comme il n’avait pas confiance il avait crée en parallèle son de son propre réseau, le Lasgalen.

4. Lisilda et Menelran partent pour Osgiliath, Imrazôr doit rester car il est appelé à témoigner.

- En début de matinée le Conseil entreprend l’étude de la question du transfère des tombes des tombes de la nécropole d’Osgiliath. Calimon présente le dossier puis Imrazôr et Parmendil sont appelé pour témoigner. Après un bref débat le Conseil adopte le principe du transfère de la nécropole à Minas Anor par 75 voix pour.

- Le Conseil aborde ensuite la question de la légitimité d’Aradan à régner sur Belfalas. Daeron, le rapporteur officiel, présente un dossier très négatif pour Aradan. À la surprise générale, Morlaen intervient et contredit les conclusions du rapport soutenant ouvertement Aradan. Suit le rapport du Côr Aran présenté par Caramir. Le rapport met en exergue l’action d’Iriel comme maîtresse de Tirazôr et les liens de celle-ci avec la secte de l’Ethir Anduin. Les conclusions sont donc très favorables à Aradan. Telemnar et Daeron sont furieux et un débat violent s’engage entre membres de la Faction de la terre et ceux de la Faction de la mer. Le vote intervient finalement et Aradan est confirmé dans son titre avec 71 voix pour. À l’annonce de ce vote, des insultes fusent entre Daeron et Caramir.

- En début d’après-midi, le Conseil se penche sur la question de la capacité d’Estel à hériter du fief de Morthond. Daeron est de nouveau rapporteur. Pour lui une femme ne peut hériter d’un fief d’autant qu’Estel est notoirement devenue folle après avoir assisté à la mort de ses parents. Ainsi dans la mesure où Orodreth a renoncé à son héritage le fief doit retourner au pouvoir royal. Aradan amène alors la petite Estel devant le Conseil. Au grand étonnement de tous, il est clair que celle-ci a retrouvé tous ses esprits. Alors que Daeron lui demande comment elle a guéri, Estel répond à la stupéfaction du Conseil que ce sont les elfes qui l’ont soignés. Surpris, Daeron lui demande pourquoi ils ont fait cela, Estel répond : « Et bien, parce qu’ils sont gentils ! ». Embarrassé Daeron n’insiste pas et Aradan fait alors appeler maître Rousille doyen de la faculté de Pelargir. Celui-ci fait un exposé sur le droit des successions duquel il ressort clairement qu’à Morthond une femme peut légitimement hériter d’un domaine en vertu du vieux droit númenoréen que ce fief a conservé. Sur l’aptitude d’Estel à hériter le Conseil se prononce à une écrasante majorité pour. Sur la question de la régence, le nom de Duranil est proposé et adopté à une large majorité.

- Imrazôr part pour Osgiliath rejoindre Lisilda et Menelran.

- Pendant ce temps à Osgiliath Lisilda et Menelran ont rencontré Laegnir en cours de matinée. Il semble clairement que les gens de Lossanarch vont tenter une action pour le lendemain. En fin de matinée, Nimrod confirme que le soulèvement est en cours de préparation dans le quartier de Lossanarch.

- En début de soirée, Imrazôr rejoint Lisilda et Menelran chez Parmendil, alors que Laurendir arrive à Osgiliath accompagné de Calimon, l’intendant de la ville. Après une dernière entrevue avec le groupe, Laegnir part pour une dernière réunion des chefs loyalistes.

- Le conseil des chefs loyalistes n’entérine pas la proposition de soulèvement, Cirator quitte le conseil furieux. Lisilda, Imrazôr et Menelran se placent près de l’endroit où Cirator à l’habitude de passer pour se rende secrètement au palais de Calimon. Cirator est intercepté et capturé. Interrogé, il nie farouchement sa trahison malgré les évidences. Après quelques instants d’hésitation du groupe, Lisilda en termine définitivement avec le traître.

5. Le lendemain, Laurendir visite en compagnie de Mordulin le quartier de Lossanarch : il est bouleversé par ce qu’il voit. Le groupe retourne alors à Minas Anor où il arrive en milieu d’après-midi. Alors que Calimon retire sa demande de jugement à l’encontre Mordulin, suit à son discours le jour du Souvenir, Lisilda rencontre de son côté Curunir et l’exhorte à parler en faveur des réfugiés et des malheureux d’Osgiliath. Le groupe envoie également un contrordre à Heruvorn : il doit désormais voter pour la clémence vis-à-vis de Lossanarch. Dans les faits il lui est demandé de voter strictement comme le fait la Faction de la mer.

6. La délibération sur le sort des réfugiés de Lossanarch à Osgiliath a lieu. Calimon, le rapporteur, lit devant le Conseil le discours menaçant que Mordulin a prononcé à l’occasion du jour du Souvenir. Le jour du Souvenir est interdit sans grand débat à 70 voix.

- La question de la clémence est plus débattue. À la surprise générale, le vote est de 55 « pour » et de 55 « contre ». La séance est suspendue, ce sera donc au roi de trancher la question. Castamir quelque peu forcé par les évènements est contrait de se montrer magnanime et se prononce pour la clémence. Le transfère de la capitale à Pelargir est rejeté à une très large majorité. Mais si la révolte avait eu lieu, il en aurait sans doute été tout autrement…

7. Des délibérations mineures ont lieu au Conseil. Le mariage entre Daeron et Telerien est annoncé publiquement.

8. La délibération concernant l’expédition dans le Sud commence. Telerien fait une entrée remarquée pendant le Conseil. La délibération est houleuse et Aradan doit payer de sa personne. En soirée, le vote à lieu et l’expédition est approuvée par 60 voix, Telerien dissimule à peine sa satisfaction… Le Conseil abord aussi le problème des mercenaires dunéens au Nord.

9–10. Délibérations mineures.

11. Les cérémonies de clôture du conseil du Gondor ont lieu.


top