Où la compagnie parvient à sauver de la mort Aradan, prince de Belfalas, victime d’une odieuse machination.

8 Gwaeron 1441. Dans la nuit du 8 au 9, la compagnie rentre par effraction dans la chambre d’Arwen et entreprend de la fouiller. Elle est dérangée dans sa fouille par le souteneur d’Arwen et son bras droit venu y voler ses économies. Après un bref combat son souteneur est tué tandis que son bras droit, Farandon, est mis hors d’état de nuire. Alors que la fouille de la chambre ne révèle rien, des cris poussés dans la rue alerte le groupe. Ce sont les cris d’Arwen qu’une créature, ou plutôt la Créature, tente d’assassiner. L’intervention du groupe permet de la sauver in extremis. Arwen sous le choc, mais aussi par reconnaissance, avoue au groupe de c’est son herboriste qui l’a incité à faire un faux témoignage concernant la supposée trahison d’Aradan. Elle a prétendu avoir appris de la bouche de Borgil, un chevalier d’Aradan qu’elle compte parmi ses clients, la collusion entre Aradan et Castamir. En échange l’herboriste continuait à l’approvisionner en herbes dont elle est devenu dépendante. La femme de l’herboriste n’est autre que Ioreth l’apothicaire du château de Lond Ernil.

- Toujours dans la nuit Kar et Menelran se rendent à la maison dudit herboriste. Ils n’y découvrent rien de particulier si ce n’est les réserves secrètes de l’herboriste riche des herbes les plus chères et les plus rares, ils font leur marché pour l’équivalent de 2 834 pièces d’or...

9. Au matin la compagnie [1] apprend que Giladan a été assassiné dans la nuit, sans doute par la Créature. Un Conseil du Prince se déroule dans lequel Tirazôr réclame et obtient le titre de Prince et cela malgré l’opposition d’Albarad. Les membres du groupe rencontre alors Albarad et l’informe de l’avancement de leur enquête, ce dernier les autorise alors à interroger Elmir qui est l’autre source des calomnies qui accusent Aradan. Le groupe part aussitôt pour Amrûnor accompagné d’Imrahil. En chemin il est victime d’une embuscade eredrim, alors qu’un cavalier étrange observe la scène de loin...

10. Le groupe arrivé à Amrûnor et interroge aussitôt Elmir. Il se révèle que celui-ci n’a pas quitté la forteresse au cours des semaines précédentes, ce que confirme le gouverneur de la forteresse. Ainsi c’est un « faux » Elmir qui a témoigné contre Aradan, l’affaire et clairement un coup monté de toute part et Giladan a peut-être été abusé en toute bonne foi. Le groupe redescend vers Lond Ernil.

11. De retour à Lond Ernil la révolte des chevaliers gronde. Le château est assiégé par les fidèles d’Aradan mené par Albarad et la tension est à son comble. Aradan doit être exécuté le lendemain à l’aube. La compagnie décide alors de pénétrer dans le château pour empêcher l’exécution. Dès la nuit tombée le groupe se fait débarquer au pied des falaises sur lesquelles est construit le château. Imrahil qui devait seulement les guider jusque-là tombe accidentellement à l’eau et décide de suivre le groupe dans sa tentative.

12. Après avoir pénétré dans le château le groupe réussit à déjouer in extremis l’exécution. Tirkhôr et d’Iriel réussissent à prendre la fuite en bateau alors qu’Aradan libéré est acclamé par ses troupes.


top